Innovation

L’innovation peut être considérée comme un processus, autrement dit un ensemble d’actions coordonnées, permettant à une entreprise de proposer quelque chose de nouveau sur le marché.
Elle est à la base de la stratégie de différentiation en permettant de se démarquer de ses concurrents.

Elle est sans dout plus complexe à mettre en oeuvre qu’une stratégie par les coûts et ses effets sont généralement plus longs à porter leurs fruits. Cependant, cette stratégie est, à moyen terme, bien plus performante pour peu que l’entreprise puisse maintenir l’avantage qu’elle a réussi à créer.

Le sentiment de difficulté provient également du fait que lorsque nous parlons d’innovation, nous avons assez naturellement en tête des exemples d’innovation de rupture, c’est à dire celles qui sont suffisamment “puissantes” pour modifier, voir créer un domaine d’activité stratégique.

Mais en fait, la majeur partie des innovations, notamment au sein des PME-PMI concerne des innovations dites incrémentales, c’est à dire de petites améliorations permettant “simplement” de mieux répondre aux souhaits des clients (ou non-clients). Elles ont une portée moins importante et les effets positifs sont généralement moins “solides”, que l’innovation de rupture mais elles offrent plusieurs avantages en demandant beaucoup moins d’investissement, moins de risques et une meilleure maîtrise technico-commerciale permettant un retour sur investissement rapide.

Pour autant, même l’innovation incrémentale nécessite d’être gérée de manière professionnelle en utilisant les outils et méthodes dédiés à la gestion de projet.